• Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube

Journée de lancement : Système d’Information des Services de Soins de Première Ligne (SI SSPL)

Dernière mise à jour : 25 mai

À l’initiative du Ministère de la Santé et avec le support de l’Union européenne, les travaux d’un système informatique des services de soins de première ligne (SI SSPL) ont été lancé lundi 23 mai dans le cadre du programme « Essaha Aziza ». L’objectif de cette nouvelle application SI SSPL est de donner aux citoyens des soins de qualité, facilement accessibles et d’assurer une prise en charge continue du patient.
Le Ministère de la Santé lance la révolution numérique du système de soins de première ligne.

Les recommandations issues de la première phase du programme Essaha Aziza ont montré que la digitalisation était une composante commune à tous les axes de progrès développés dans ce programme et qu’elle permettra de généraliser le dossier médical du patient à partir duquel les professionnels de santé auront toutes les informations nécessaires à leurs diagnostics ; Il garantira un parcours de soin continu et plus rapide.


Toutes les composantes de la santé sont concernées par cette digitalisation : la prise de rendez-vous à distance, l’orientation vers la structure pertinente, le traitement des urgences, le suivi des malades chroniques, la distribution de la pharmacie, le partage des examens de laboratoires dans une communauté ouverte à tous les praticiens et sécurisée pour garantir la confidentialité des données.


Monsieur le Ministre a confié au CIMS (Centre d’Informatique du Ministère de la Santé) la réalisation de ce système, qui bénéficie d’un financement important de l’Union européenne, pour la mise en œuvre d’une expertise internationale en appui de l’équipe du CIMS et pour l’acquisition des matériels et licences nécessaires. Il a demandé à l’équipe constituée autour du projet (le CIMS et les experts de Essaha Aziza), de faire le saut technologique nécessaire afin que ce nouveau système permette des évolutions rapides. Il demande en particulier la mise en œuvre des solutions ouvertes à l’interconnexion de la télémédecine, de la couverture maladie et de la gestion du système de santé (architecture dite urbanisée et agile).


Le calendrier, exigeant mais réaliste, prévoit une première expérimentation régionale avant la fin de l’année 2022 et la généralisation progressive entre 2023 et 2024.


Autour de cette architecture centrale viendront se greffer les solutions préparées avec certains bailleurs tels que l’AFD et la Banque Mondiale.


Par la qualité et l’accessibilité des soins qu’elle favorise, la révolution numérique du système de soins lancée le 23 mai 2022 est une réponse aux besoins de santé des citoyens et prépare une véritable avancée dans la ligne du dialogue sociétal.


Le programme Essaha Aziza remercie l'ensemble des participants à cette journée.

280 vues0 commentaire